CHIRURGIE SPECIALISEE DE LA HANCHE

CHIRURGIE  SPECIALISEE  DE  LA  HANCHE
CHIRURGIE  SPECIALISEE  
DE  LA  HANCHE
CHIRURGIE
SPECIALISEE  
DE  LA  HANCHE
Aller au contenu

Menu principal :



 
RECUPERATION RAPIDE APRES CHIRURGIE

 
 
Une prise en charge centrée autour du patient

 
 

 
La RRAC : Pour un retour rapide à la normale

La stratégie médicale de la « Récupération Rapide Après Chirurgie » (appelée aussi Fast-Track, ou Récupération Optimisée, ou encore Récupération Améliorée) repose sur la qualité, qualité qui doit être offerte à tous les patients. Cette qualité est constituée de quatre pierres angulaires :
-          une médecine moderne,
-          une bonne information
-          un traitement bienveillant
-          un environnement et des équipements adéquats.
 
La volonté des promoteurs de la RRAC et notamment du groupe CAPIO est de permettre à tous les patients de bénéficier des dernières avancées médicales et chirurgicales. Cette volonté se traduit par un investissement continu dans les nouvelles technologies, mais aussi par une amélioration continue des pratiques médicales et des modes de prise en charge.
 
Dans ce cadre, le groupe Capio a mis en œuvre dans ses établissements les principes de la Récupération Rapide Après Chirurgie (RRAC).


RRAC - CAPIO
 
 
Qu’est-ce que la Récupération Rapide Après Chirurgie ?
 
C’est un mode de prise en charge innovant centré sur le patient. Initié dans les années 1990 dans les pays nordiques par le Professeur Henrik Kehlet en chirurgie digestive, c’est un concept qui vise à permettre au patient de récupérer plus vite ses capacités fonctionnelles après une intervention chirurgicale, et ainsi retrouver plus rapidement son environnement familial et ses activités quotidiennes, en toute sécurité.


Récupération Rapide Après Chirurgie
 
 
Quels sont les principes de la Récupération Rapide Après Chirurgie ?
 
La Récupération Rapide s’appuie sur plusieurs principes fondamentaux qui, combinés ensemble, contribuent à diminuer les effets négatifs de l’intervention chirurgicale et permettent de retrouver rapidement la forme.

- Une dynamique d’équipe pour sécuriser le parcours de soins

Tous les intervenants du parcours de soins sont impliqués dans la démarche. La mise en commun des connaissances permet d’améliorer la  prise en charge et de réduire les risques éventuels ; une optimisation et une évaluation systématique sont réalisées pour chaque étape du parcours.

- Une information détaillée

La connaissance des différentes étapes de la prise en charge permet au patient de mieux se préparer à chacune des étapes de son séjour dans l’établissement de santé. Etre mieux informé lui permet d’arriver dans les meilleures conditions possibles pour son intervention. Le patient a également toutes les informations nécessaires pour préparer son retour à domicile.

- Une prise en charge de la douleur avant, pendant et après l’intervention

La combinaison de plusieurs molécules agissant sur les centres douloureux permet tout d’abord de réduire la dose administrée au patient et surtout de diminuer les effets secondaires tels que les nausées et vomissements.
Sans douleur, le patient peut rapidement se lever et s’alimenter. La mobilisation précoce permet de réduire le risque de complications liées notamment à un alitement prolongé.

- L’alimentation avant et après l’intervention

Dans une prise en charge qui applique les principes de la RRAC, nous privilégions le jeûne moderne. Cela veut dire que le patient peut s’alimenter jusqu’à 6 heures avant l’intervention et boire une boisson sucrée jusqu’à 2 heures avant. Ainsi, il arrivera plus en forme  et sera dans de meilleures dispositions pour affronter  le stress (physique et psychique) provoqué par l’opération. Il est aujourd’hui scientifiquement prouvé que le jeûne prolongé avant une intervention est plus néfaste pour le patient.

Il est important pour la guérison que le patient puisse rapidement reprendre une alimentation normale. Dans le cadre de la RRAC, l’utilisation de sondes et de drains est très rare, car elle est source d’inconfort voire d’infection.

- Un retour à domicile rapide et sécurisé

L’équipe médicale et soignante fixe au patient un certain nombre d’objectifs qu’il lui faudra atteindre avant de pouvoir rentrer chez lui, en fonction de la pathologie pour laquelle il a été admis, parmi lesquels :
§  Pas de fièvre
§  Pas ou peu de douleur
§  Reprise de l’alimentation
§  L’état de la plaie/du pansement
§  Etc.

 
En choisissant une prise en charge selon les principes de la RRAC, le patient devient acteur de sa guérison. Il connaît chacune des étapes de son parcours ainsi que les critères qu’il devra atteindre avant de pouvoir rentrer chez lui, en toute sécurité. Il sait également parfaitement ce qu’il peut ou ne pas faire une fois rentré chez lui.
 

 
Quels sont les bénéfices de la RRAC ?

Il a été prouvé que la mise en place de la RRAC diminue de manière conséquente le risque de complications postopératoires.
 
Le patient retrouve plus rapidement son environnement familial, en toute sécurité, il aura ainsi moins de risques de contracter une infection nosocomiale (infection contractée à l’hôpital).
 
 
Quels sont les risques de la RRAC par rapport à une prise en charge traditionnelle ?
 
Il n’y a pas de risques spécifiques à la RRAC.  Il s’agit d’une médecine plus sûre, chaque geste et chaque soin étant basés sur des faits scientifiquement établis.
 
 
Quelle est la différence entre RRAC et Prise en charge ambulatoire ?

L’ambulatoire désigne une durée d’hospitalisation inférieure à 12 heures, le patient regagnant son domicile le jour de l’intervention chirurgicale.
 
La mise en œuvre des procédures RRAC peut permettre la prise en charge en ambulatoire d’interventions réputées comme lourdes et ou douloureuses (prothèses de hanche et de genou, ligamentoplasties de genou et de cheville, chirurgies de l’épaule et du pied…).
 
Il s’agit d’une conséquence logique de l’efficacité de ces procédures RRAC mais non d’un objectif à atteindre tout prix.
Grâce à la RRAC, celui qui va bien peut sortir plus tôt, en ambulatoire ou dans les tous premiers jours après la chirurgie.
 
Il existe néanmoins des limites qui doivent intégrer, outre le patient qui reste le principal acteur de sa prise en charge, ses éventuelles comorbidités, son mode de vie, son habitat, son environnement familial etc…
 
Si elles ne permettent pas pour tous les patients d’organiser une prise en charge en ambulatoire, les procédures RRAC contribuent à hâter la récupération fonctionnelle et diminuer la durée d’hospitalisation.



 
 
 
Capio est le précurseur de la RRAC en France, et a développé les principes de cette prise en charge dans tous ses établissements.
Pour plus de renseignements, un « référent RRAC » est à la disposition des patients dans chacun de nos établissements.
Renseignez-vous auprès de l’accueil de l’établissement.



RRAC et Prothèse de Hanche
RRAC Hanche - Reportage France 5   AlloDocteurs.fr
RRAC et Chirurgie du Genou - Témoignage
Récupération Rapide Après Chirurgie - Prothèse de Hanche
Retourner au contenu | Retourner au menu